DU FIGURATIF A L'ABSTRAIT & DE LA LIGNE A LA LIGNE

Mes premiers tableaux peints en 2005 étaient classiques et figuratifs avec une évolution en 2011 vers des envolées florales et graphiques.

 

En 2013 j'ai peint de grandes prairies fleuries et vallonnées, des terres couvertes de vignes automnales, d’un lumineux colza, d’une blondeur de blé.
Je travaillais alors avec précision les perspectives. Des lignes couraient déjà, circulant à travers champs, multipliant les invitations à se promener ou à laisser cheminer sa pensée. 

En 2014, mon style tends plus vers l’abstraction, le sujet disparait, l’horizon est le seul élément figuratif qui ramène un tout petit peu  à la réalité, sans toutefois empêcher le regard et de s’évader.  C'est la naissance de la collection "Les horizons". Au fil des années, le travail de la couleur et de la matière est toujours présent mais la répétition des lignes, dans une trame horizontale et parfois verticale,  forme une sorte de tissage, menant vers de nouveaux paysages. 

En 2016, les paysages sont abstraits, lignes et croisements frémissent, vibrent et se croisent dans un rythme singulier. Les couleurs et le graphisme évoquent pour certains de spectateurs des éléments naturels ou construits. La collection "Les vivants" nait le jour. 

 

Fin 2016  les répétitions d'inspiration florales ou herbeuses créent les tableaux de la collection "Les envolées".

2018 marque le retour sur le travail sur les lignes droites, évoquant des horizons ou mettant l'accent sur une forme  géométrique qui concentre l'attention. C'est la naissance de la collection "Les focus".

Tout en continuant la collection "Les horizons", mon travail évolue vers un nouveau thème résolument abstrait. Les lignes se croisent et se recroisent pour faire disparaître le visible. C'est la toute dernière collection de 2021 "les invisibles". 

IMG_2313.jpg